« Curating an image of Lagos », par Nara Improta, Africa in Words

« As early as 1886, Lagosian intellectuals were engaged in changing racist and stereotyped ideas of Africa and Africans. They made a conscious effort in showing an intellectual and vibrant city, interconnected to Europe and the Americas. In my thesis Producing Intellectuals (2013) I showed some of these attempts by Lagosians who got involved in anti-slavery and anti-racist movements. Here, in this post, I would like to talk about one of my favourites: the image of Lagos curated for the Colonial and Indian Exhibition. »

Lire la suite ici.

Dans cet article, l’auteure défend la thèse (issue de sa dissertation doctorale) selon laquelle l’exposition de différents objets et artéfacts de production locale lors de la Colonial and Indian Exhibition de Londres en 1886, mais aussi et surtout la présence de deux stands documentant la vie de Lagos, à travers une sélection de photographies, de plans, ainsi qu’un choix d’ouvrages imprimés écrits par des auteurs lagosiens de l’époque, ont contribué à forger une autre image de la ville, au-delà de l’idée largement répandue qui voit les expositions coloniales comme des lieux de production d’images stéréotypées contribuant à justifier l’entreprise coloniale.

Au sujet de la photographie, Nara Improta écrit : « I believe that independently of the image these pictures hold, they also carried important information for the Lagos they were publicising: Lagosians were also taking and revealing pictures. They could not only master the technological complexity but also the art behind it. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *