Lancement – Qalqalah, a Reader

Bétonsalon – Centre d’art et de Recherche et Kadist Art Fondation Paris lancent le premier numéro de Qalqalah, une publication conjointe rassemblant des contributions d’artistes et de chercheurs autour de problématiques croisées.

Bétonsalon – Centre for Art and Research and Kadist Art Foundation, Paris are launching the first issue of Qalqalah, an editorial project gathering contributions of artists and researchers on shared issues. See below to download it.

qalqalah_ve_2-552ae

En voici la présentation par les deux structures :

Qalqalah emprunte son titre à un texte de la commissaire cairote Sarah Rifky, dont l’héroïne éponyme, habitant un futur proche, perd graduellement la mémoire dans un monde où les notions de langage, d’art ou d’économie se sont effondrées sans bruit. Dans ce monde aux savoirs recomposés, fluides, dont on ne sait s’il est à espérer ou à craindre, le sens du nom arabe Qalqalah – « un mouvement du langage, une vibration phonétique, un rebond ou un écho » – résonne comme une possible tactique de navigation.

Conçue comme une publication en ligne et bilingue (français/anglais), Qalqalah a pour vocation à faire circuler des voix internationales parfois peu entendues en France, et vice-versa. Au-delà de logiques événementielles, Qalqalah se déploie dans le temps pour constituer un espace de croisements, de frottements, de détours et d’interprétations où approfondir des lignes de recherche, partager des ressources et élargir le champ d’une pensée critique décentrée des références occidentales.

Le premier numéro rassemble des contributions de Marie-laure Allain Bonilla, Lotte Arndt, Em’kal Eyongakpa, Maryam Jafri, Saadat Hasan Manto, Pedro Neves Marques, Marian Nur Goni et Erika Nimis, Helihanta Rajaonarison, Sarah Rifky et Emma Wolukau-Wanambwa.

Notre contribution – « Connected Africa? Photographic communities in the digital age » (pp. 96-105) / « Afrique connectée ? Communautés photographiques à l’ère numérique » (pp. 98-107) – est la version légèrement remaniée de la communication présentée aux 3es Rencontres des études africaines en France.

Un grand merci à Bétonsalon pour l’avoir plus amplement diffusée et avoir assuré sa traduction anglaise.

Pour télécharger / To download Qalqalah : français / English

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *