D’autres gestes : usages des patrimoines

À ne pas manquer / Not to be missed

Samedi 13 juin de 10h30 à 19h – Bétonsalon, Paris

//// English follows ////

Avec Lotte Arndt (enseignante en théorie à l’École d’art et design de Valence), Marian Nur Goni (historienne de la photographie), Nana Oforiatta Ayim (auteure, historienne), Franck Ogou (archiviste, responsable de programme à l’Ecole du Patrimoine Africain), Zineb Sedira (artiste), Ashok Sukumaran (artiste), Françoise Vergès (politologue) et Emma Wolukau-Wanambwa (artiste).

D’autres gestes donne la parole à différent-e-s artistes, chercheur-se-s mais aussi collectifs et institutions qui interrogent les modalités de constitution, de conservation, de circulation et d’interprétation des archives et des patrimoines, notamment via la numérisation.’ Le Jour d’après’ et le travail de Maryam Jafri témoignent du rôle compliqué joué par la maitrise des outils de conservation et de diffusion du patrimoine (parfois celui des autres) dans la construction identitaire et idéologique des Etats après les indépendances.

Alors que la légitimité de l’idée de Nation se trouve aujourd’hui mise à mal par la globalisation, les enjeux des archives et du patrimoine se déplacent. Quel rapport les « communauté imaginaires » décrites par Arjun Appadurai entretiennent-elles avec un patrimoine matériel et immatériel auxquels nous n’avons souvent accès qu’à travers des dispositifs médiatiques et numériques ? Quelles sont les alternatives possibles à l’institution nationale de l’archive ? Quels gestes, quels usages et quels réseaux sont-ils en jeu pour faire du patrimoine un outil d’émancipation et de connaissance ?

PROGRAMME DETAILLE >>> http://www.betonsalon.net/spip.php?article582&lang=fr

La journée sera suivie du lancement de “Qalqalah, un reader”, en présence de Lotte Arndt, Marian Nur Goni et Emma Wolukau-Wanambwa. “Qalqalah” est une publication en ligne et bilingue Bétonsalon – Centre d’art et de Recherche et Kadist Art Foundation Paris.

>>> http://betonsalon.net/PDF/Qalqalah_FR

//// English version ////

OTHER GESTURES : PRACTICING HERITAGE

Saturday June 13 from 10.30am to 7pm – Bétonsalon, Paris

With Lotte Arndt (theory professor at École d’art et design in Valence), Marian Nur Goni (historian), Nana Oforiatta-Ayim (writer and historian), Franck Ogou (archivist, head of programs at Ecole du Patrimoine Africain), Zineb Sedira (artist), Ashok Sukumaran (artist), Françoise Vergès (political scientist) and Emma Wolukau-Wanambwa (artist).

“Other Gestures” gives voice to artists, researchers, collectives and institutions who question the modalities of collecting, preserving, circulating and activating archival and heritage materials, notably through digitalization. “The Day After” and Maryam Jafri’s work testify for the complex role that tools for preserving and circulating heritage (sometimes others’ heritage) played in the identitarian and ideological construction of States after independence.

Today, the legitimacy of the very idea of Nation is reassessed by globalization, and this has an impact on what is at stake in archive and heritage. We wonder what relationships do the « imagined communities » described by Arjun Appadurai entertain with material and immaterial heritage, when the most priviledged way of accessing it is through digital reproduction. What are possible alternatives to the national institution of the archive ? What gestures, uses and networks are at play to turn heritage into a tool for emancipation and knowledge ?

DETAILED PROGRAM >>> http://www.betonsalon.net/spip.php?article583&lang=en

The day will conclude with the launch of “Qalqalah, a Reader”, in the presence of Lotte Arndt, Marian Nur Goni, Emma Wolukau-Wanambwa, and the editorial team. “Qalqalah” is an online publication project, jointly edited by Bétonsalon – Centre for Art and Research and Kadist Art Foundation Paris.

>>> http://betonsalon.net/PDF/Qalqalah_EN


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.