Regards contemporains sur la photographie sud-africaine en temps d’apartheid – 1 et 2

Fin 2012, New York accueillait à l’International Center of Photography et au Walther Collection Project Space deux expositions d’envergure sur le rôle essentiel qu’a joué et continue de jouer la photographie dans la construction de la nation sud-africaine. Érika Nimis revient sur deux projets à la fois différents et complémentaires, présentés en Allemagne en 2013-2015, à la Fondation Walther (Neu-Ulm) et à la Haus der Kunst (Munich).

Lire la suite sur le site d’Africultures :

 

(24|06|2013)
110

 

(08|08|2013)
Rise_and_Fall_of_Apartheid_catalogue

 

 


1 réponse

  1. fotota dit :

    A la suite de ces articles, signalons l’exposition (et son pendant numérique) “Photos in Black and White: Margaret Bourke-White and the Dawn of Apartheid in South Africa” d’Alex Lichtenstein qui ouvrira le 6 septembre prochain au Mathers Museum of World Cultures (Bloomington, Indiana) et qui se focalise sur le travail réalisé en Afrique du Sud (1949-1950) par cette photographe engagée comme “staff photographer” par le célèbre magazine américain Life, dès ses débuts en 1936. Deux reportages relatifs à l’histoire contemporaine de l’Afrique du Sud, signés Bourke-White, allaient y être publiés : “South Africa enshrines pioneer heros” (Life, 16 jan. 1950, p. 21) et “South Africa and its problem” (Life, 18 Sept. 1950, p. 111). D’autres sujets (réunis sous les chapitres : “On the mines”, “On the land”, “Afrikaners”, “Resistance”, “Moroka Township”) sont à explorer ici : http://bourkewhite.wordpress.com/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.