Focus #6 – “A Photographer of African Liberation”

Dans “A Photographer of African Liberation” (Africa is a Country, le 3 mars 2019), l’historien Drew Thompson retrace la trajectoire du photographe Ozier Muhammad (petit-fils de Elijah Muhammad, leader de la “Nation of Islam”) à la suite d’une récente exposition, intitulée “A Life in the World: Bearing Witness with a camera from the South Side of Chicago to South Africa”, qui s’est tenue à l’InterChurch Center à New York du 14 janvier au 22 février 2019. L’article débute avec une photographie de Julius Nyerere, alors président de la Tanzanie prise à Dar-es-Salaam durant le 6ème Congrès panafricain de 1974, exposée – écrit Thompson – à côté d’une photographie de la famine en Éthiopie (qui lui valut le Prix Pulitzer en 1985 avec deux autres collègues), et de deux photographies de Nelson Mandela. On y découvre aussi que Muhammad documenta, avec la photographe Marilyn Nance, le FESTAC en 1977, faisant ainsi le lien entre événements politiques et culturels des deux côtés de l’Atlantique.

“Muhammad does not seek to criticize the failures of African liberation. Instead, he celebrates these aspirations for the expressive possibilities they presented many black Americans and the complex networks of cultural and political solidarities that black communities cultivated through photography.”

Lire l’intégralité du billet ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.